• elisebeltramini

Une Pépinière d'artistes à Biarritz - Portrait des Serres de la Milady avec Nikita TUFFIER



Alors qu’une escapade automnale au coeur de ces belles vagues biarrotes s’apprêtait à bientôt prendre fin, une amie native de la ville me recommande un lieu à ne surtout pas manquer, Les Serres de la Milady. Et il faut dire que même si la ville est connue pour ce spectacle unique qu’offre la côte Atlantique, passer à côté de ces serres sans m’y aventurer aurait rendu le voyage un peu moins magique !

Rencontre avec Nikita Tuffier, capitaine de ce petit bijou de verdure où passionnés, citoyens et artistes oeuvrent ensemble pour une préservation de la culture et du vivant.



C’est à quelques encablures du centre ville de Biarritz que je m’écarte un instant de l’océan pour partir à la rencontre de cette petite bulle d’oxygène où de bien jolis projets y fleurissent.

L’architecture composée d’une immense voute de verre pose d’emblée le cadre inspirant de ce lieu à la lumière délicate et vivace. C’est avec un accueil chaleureux que je découvre le travail de peintres, sculpteurs, sérigraphes, graveurs, illustrateurs ou encore céramistes, designers et horticulteurs qui donnent vie à cet espace, autrefois dédié à l’horticulture ornementale.

Ici, l’art et la nature forment un terreau fertile à l’éveil de nouveaux regards sur notre société, au soutien à la création et à l'accessibilité à la culture pour tous.


Oeuvres d’art, projets autour des arts visuels et initiatives écologiques et sociales prennent forment au sein de ce poumon culturel du Pays basque pourtant menacé de disparaître.

Aujourd’hui le terrain est en vente et l’avenir de cette pépinière d’artistes incertain.

Alors dans l’espoir de s’accorder sur la pérennité du projet, découvrez ce bel endroit où énergie collective et valeurs durables forment un lieu artistique et culturel unique en son genre.



Présentez-nous l’histoire de votre lieu et la naissance du projet Les Serres de la Milady ?

Les Serres de la Milady, fondées en 1857 par les établissements Gelos, étaient entièrement dédiées à l’horticulture ornementale. L’entreprise était à l’origine des plus beaux jardins du Pays Basque. Le lieu est idéalement situé entre la Côte des Basques et la plage de Marbella. C’est un lieu rempli d’histoire et de charme, inscrit dans la mémoire collective des Biarrots. A la suite de la cessation d’activité des établissements Gelos au début des années 2000, l’association des Ateliers d’Artistes de la Milady (AAM) éclot en 2006 au sein même des Serres, pour cultiver la créativité. Aujourd’hui l’association souhaite mettre l’art et la culture au service de la société, pour questionner, inspirer et éveiller les consciences. Par son histoire et ses projets, elle crée un pont entre les arts visuels et la nature. Les membres de l’association AAM travaillent sur un projet de développement et souhaitent faire grandir l’association, donner naissance à un lieu culturel incontournable à Biarritz. Un lieu consacré à l’Art et à la Nature. Un vivier créatif à fort intérêt social.

Quel est le type de votre structure, ses activités habituelles et le profil de ses adhérents ?

Nous sommes une association de type loi 1901. Nos projets s’articulent autour de 3 piliers:


- Soutien à la création, en mettant à disposition 18 ateliers aux artistes visuels,

- Diffusion de la culture, avec une programmation d’événements culturels,

- Transmission et partage des savoirs avec des ateliers créatifs pour tous !

Au sein des Serres de la Milady nous accueillons donc des membres résidents, qui bénéficient d’un atelier de création. Et des membres adhérents qui soutiennent notre projet et qui ont un accès privilégié au lieu. Nous invitons les membres adhérents aux vernissages, performances, projections et autres animations. Ils bénéficient aussi de prix sur notre collection d'œuvres d’art en ligne.



Comment fonctionne le lieu et par qui est-il géré ?

C’est un lieu qui reste très authentique, pour les artistes et géré par les artistes. Les artistes qui intègrent l’association et bénéficient d’un atelier, participent tous à la vie associative. Plusieurs niveaux d’engagement leur sont proposés : participation à l'entretien, intégration au conseil d’administration, engagement au sein du comité artistique ou au sein du comité de gestion,... . Les artistes sont décisionnaires sur les orientations stratégiques de l’association.

Comment s'organisent les différents espaces de travail ?

Les résidents bénéficient d’un atelier allant de 18m2 à 28m2. Les tarifs des ateliers sont très abordables pour la région. L’association répond à une réelle problématique pour les artistes qui sont attirés par le cadre du Pays Basque, propice à la création, mais la pression immobilière fait qu’il est extrêmement rare de trouver un atelier de création. Les ateliers sont ouverts afin d’inciter les échanges. Des échanges de compétences, d’inspirations mais aussi de réseaux.

Quels types d’ateliers et d’événements proposez-vous ?

Nous proposons des ateliers et des stages artistiques pour tous. Adultes, enfants, ados... des ateliers pour développer la créativité, où la nature et le vivant sont sources d’inspiration. Nous proposons aussi à nos membres des expositions et des événements culturels sur des thèmes qui nous sont chers : la nature, l’océan, le Pays Basque.

Nous souhaitons inspirer et proposer des regards nouveaux sur nos schémas de société.

Clin d'œil à l’histoire du lieu, nous avons récemment intégré deux associations environnementales en résidence à temps plein qui partagent leurs connaissances avec les artistes. Cet engagement environnemental est au cœur de nos projets futurs.



Quels ateliers vous tiennent particulièrement à cœur ?

Récemment nous avons proposé des ateliers parent-enfant autour de l’art et la nature. Les familles s’inspirent de notre jardin confidentiel et expérimental avec l’association Bio Divers Cité qui propose un parcours pédagogique autour de la faune, de la flore et de la permaculture. Ensuite les familles développent leur créativité au sein d’un atelier avec l’accompagnement d’un artiste professionnel. Un moyen pour eux de développer leur lien en toute convivialité. Nous organisons aussi des ateliers de gravure végétale par exemple. Vous pouvez retrouver tous nos ateliers sur notre site internet.



Selon vous, en quoi la création artistique permet-elle de questionner ?

L’art procure des émotions et inspire les visiteurs. En ce sens, c’est un outil puissant permettant de réfléchir sur le monde qui nous entoure, éveiller les consciences et ouvrir l’esprit. Picasso affirmait même que l’art peut être un instrument de guerre.

En quoi est-elle si compatible avec la question du bien-être ?

Nous avons plusieurs art-thérapeutes résidents des Serres de la Milady qui pourraient en parler mieux que moi. L’artiste Mullhen Baccia par exemple faisait partie de l’équipe de France de beach volley avant d’être frappée par une maladie grave. Elle s’est alors intéressée à l’art et l’art lui a permis de guérir entièrement de sa maladie. Aujourd'hui l’artiste peintre est aussi art thérapeute et intervient dans des hôpitaux et centres spécialisés pour raconter son histoire et mettre en avant le pouvoir de l’art.

En quoi le partage de votre lieu entre artistes pluridisciplinaires locaux et internationaux est-il selon-vous, fertile à de nouvelles créations ?


Nous attirons des artistes du monde entier avec des cultures et des spécialisations différentes. La diversité est importante aux Serres afin que les artistes puissent s’apporter mutuellement. Des collaborations se font régulièrement.


Êtes-vous une structure indépendante et faites-vous partie d’un réseau de lieux, formel ou informel ?

Nous sommes une structure autonome. Mais nous collaborons avec les acteurs culturels du territoire et cherchons à développer nos partenariats avec tous types de structures.

Nous voulons rayonner au niveau régional mais aussi transfrontalier avec le Pays Basque espagnol.

Comment définiriez-vous votre lieu (lieu hybride, tiers-lieu,...) et en quoi est-il selon vous, moteur de synergies nouvelles ?

Nous sommes une pépinière d'artistes. La particularité c’est que nous créons un pont entre l’art et la nature pour éveiller les consciences et proposer des regards nouveaux. Le lieu, les Serres, est un endroit idéal pour créer grâce à la lumière zénithale. C’est un lieu insolite à Biarritz. Le lieu reste privé et confidentiel même si nous souhaitons évoluer vers un lieu culturel ouvert à tous.

Avez-vous justement une expérience collective avec un artiste résident dont vous êtes particulièrement fier ?

Nous travaillons souvent avec l'ensemble des artistes résidents sur des expositions collectives. Fin 2020 nous proposions une exposition aux Serres de la Milady où les artistes ont livré un travail avec une réflexion profonde sur le confinement. C’était un moment émouvant mais aussi libérateur. L’exposition s’appelait “Connexion”. Les artistes ont plus que jamais de la matière pour exprimer leur créativité, malgré le vide extérieur.

Quelles valeurs défendez-vous et de quelle manière vos actions ont-elles un impact sur le territoire ?

Le partage, la bienveillance, le respect sont autant de valeurs que nous défendons. Nous avons un objectif précis à deux ans pour collaborer avec une dizaine d’écoles locales pour inspirer la créativité et partager nos valeurs. Mais aussi avec les EHPAD et instituts médicalisés du département. Nous sommes un acteur culturel local important. La culture est essentielle pour la cohésion sociale. Enfin, notre impact est aussi économique avec plus de 20 artistes et 2 associations environnementales qui vivent de leurs activités.




Quelles difficultés rencontrez-vous et quelles perspectives de développement du projet envisagez-vous ?


Aujourd’hui le Pays Basque est soumis à de fortes pressions immobilières. Le terrain des Serres est idéalement situé à Biarritz, entre la côte des basque et la plage de la Milady. Nous risquons de perdre le lieu et de sacrifier la culture à cause de projets immobiliers. Notre meilleur atout est d’être le plus professionnel possible avec un ancrage territorial fort. Pour consolider l’importance économique de notre projet nous travaillons en parallèle sur la création d’une Fondation.

Dans votre démarche de revalorisation d’un espace historique, avez-vous pour souhait d’effectuer de nouveaux aménagements ?

Les Serres de la Milady auraient besoin de travaux d’isolation pour devenir un cadre idéal pour les artistes, les expositions et accueillir du public. Nous travaillons sur les Serres de demain qui pourraient facilement devenir un hub culturel et un lieu de vie.

Le jardin participe pleinement à l'entité du lieu. Une ferme urbaine et un café pourraient venir renforcer l’attractivité des Serres.



Comment se passe ce contexte d'épidémie de Covid-19 pour vous ? Avez-vous dû limiter vos activités, en avez-vous créée des nouvelles ?

C’est très difficile pour les artistes résidents qui ont vu tous leurs projets s'arrêter avec peu d’aides financières de l'État pour leurs activités. L’association n’a pas bénéficié d’aides non plus. Les événements ont tous été arrêtés.

Avez-vous mis en place des actions particulières ?

Nous avons profité de la situation pour faire peau neuve avec un nouveau site internet et la mise en ligne d’une galerie associative.

Que pouvons-nous vous souhaiter en ce début d’année 2021 ?


Que la culture puisse enfin être débridée !





Propos recueillis et photographies par Elise Beltramini

 

Les Serres de la Milady

49 avenue de la Milady

64200 Biarritz

Site Web

Définitivement fermé